On sourit pour la photo, une comédie sincére et nostalgique

Après une belle et longue expérience de scénariste pour le cinéma et la télévision, le cinéaste François Uzan se dévoile avec On sourit pour la photo, un premier long-métrage en tant que réalisateur. Dans cette comédie authentique sur la famille, la nostalgie sort son épingle du jeu en évitant tout manichéisme, s’appuyant sur tous les clichés existants et drolatiques. On y retrouve un casting irréprochable et chaleureux.

Thierry passe ses journées à classer ses photos de famille, persuadé que le meilleur est derrière lui. Lorsque Claire, sa femme, lassée des  » c’était mieux avant « , lui annonce qu’elle le quitte, Thierry, dévasté, lui propose de refaire  » Grèce 98 « , leurs meilleures vacances en famille.

Officiellement, il veut passer une dernière semaine avec leurs d’enfants avant de leur annoncer leur séparation. Officieusement il espère reconquérir sa femme… Mais les enfants, désormais trentenaires, sont moins dociles qu’il y a 20 ans et la chasse aux souvenirs sur les routes de Grèce va vite fatiguer tout le monde. En tentant de rallumer la flamme de son couple, Thierry risque bien de mettre le feu à sa famille…

On sourit pour la photo est le premier long-métrage réalisé par François Uzan, qui en signe aussi le scénario. Il a notamment contribué à l’écriture des séries phares de Netflix et TF1 Lupin et Je te promets.  Dans cette comédie familiale, François Uzan dirige Jacques Gamblin, Pascale Arbillot, Agnès Hurstel, Pablo Pauly, et Ludovik. Le film fait déjà partie de la sélection officielle du festival de l’Alpe d’Huez 2022.

Le projet et la génése de cette comédie conviviale remonte à 11 ans lorsque le cinéaste étais parti en vacances en famille et en rentrant, ce dernier avait rendez-vous avec son ami Anthony Lancret (un des producteurs du film). Il commence à lui raconter ses vacances et au bout de 5 minutes, il lui dit : « Arrête de m’en parler, écris plutôt un film ! », c’est alors que On sourit pour la photo est né. Le réalisateur offre une sorte de voyage dans le temps et parvient à construire l’histoire parfaite de cette famille qui voyage comme il y a 20 ans… mais avec 20 ans de plus.

Dans cette comédie familial et réaliste, nous naviguons entre humour et gravité, légèreté et profondeur, On sourit pour la photo propose tous les atouts pour s’imposer comme une comédie populaire. Frais, léger, le premier film de François Uzan est un agréable moment de cinéma, sans pour autant innover dans le genre, il parvient malgré tout à toucher le spectateur au cœur et à l’esprit, avec quelques souvenirs, une belle lumière, un cadre somptueux, des acteurs qui jouent avec légèreté une partition sincére, une histoire qui tient debout, du rythme, un ou deux retours en arrière et par-dessus tout ça une bonne dose de liberté.

Dans ce voyage de reconquête et de nostalgie, Jacques Gamblin reste fidèle à son jeu et livre un prestation impeccable, Pascale Arbillot est parfaite dans le rôle de l’épouse lassée et émotive, Pablo Pauly idéalise un personnage de fils feignant dans un mode Tanguy, Agnès Hurstel en fille parfaite ou presque, son compagnon, interprété par l’exceptionnel Ludovik performe dans le rôle du gendre insupportable.

18 mai 2022 en salle / Comédie
De François Uzan Avec Jacques Gamblin, Pascale Arbillot , Pablo Pauly