Morbius, le nouvel anti-héros sombre et horrifique 

Après le succès mondial des films sur le personnage de Venom, Marvel rentre un peu plus dans l’univers Sony Pictures avec un nouveau protagoniste qui attise notre curiosité. Pour la première fois au cinéma, le Docteur Michael Morbius incarné par l’acteur oscarisé Jared Leto, anti héros énigmatique et l’un des personnages les plus captivants et torturés de l’écurie Marvel se dévoile dans une Origin Story pleine de testostérone et d’action. 

Gravement atteint d’une rare maladie sanguine, et déterminé à sauver toutes les victimes de cette pathologie, le Dr Morbius tente un pari désespéré. Alors que son expérience semble être un succès, le remède déclenche un effet sinistre. Le bien vaincra-t-il le mal ou Morbius succombera-t-il à ses nouvelles pulsions ?

L’aprés Venom dans les cartons  

Troisième film composant le Sony’s Spider-Man Universe après Venom et Venom : Let There Be Carnage, Morbius est l’un des projets les plus attendus de cette année. Ce dernier est à la fois redouté, prometteur et attendu au tournant suite au succès inattendu des deux films sur le plus célèbre des symbiotes qui avaient respectivement rapporté 854 et 503 millions de dollars au box-office mondial, pour des budgets compris entre 100 et 110 millions.

Pour la petite histoire, Morbius est un anti-héros évoluant dans l’univers Marvel de la maison d’édition Marvel Comics qui apparaît pour la première fois en 1971 dans le numéro #101 intitulé The Amazing Spider-Man. Il est créé par Roy Thomas et Gil Kane. Le personnage possède une force, des réflexes ainsi qu’une vitesse surhumaines. De plus, à l’instar des chauves-souris, il possède un système d’écho radar. Cela lui permet de se diriger dans l’obscurité et de deviner la présence d’êtres vivants.

A la réalisation du long métrage, on retrouve Daniel Espinosa, jeune cinéaste prometteur à qui l’on doit le film de gangsters suédois Easy Money, le film d’action Sécurité rapprochée, le thriller Enfant 44 ou encore le film de science-fiction horrifique Life : Origine inconnue. Initialement, le projet devait être suivi par Antoine Fuqua ou F. Gary Gray qui déclineront la proposition.

Un long métrage soigné et surprenant

C’est dans une atmosphère enflammée que nous arrivons au Gaumont Champs Elysées ou une avant-première exceptionnelle du film Morbius s’apprête à débuter en présence de Jared Leto. Ce dernier est actuellement présent dans la capitale pour la promotion du film.

Aprés quelques minutes de présentation, la projection débute sous les applaudissements et un générique d’introduction rythmé à souhait. Ce n’est pas une surprise pour tous les amateurs de Marvel et de films de super-héros, le film Morbius est attendu et redouté.

Après la suite de Venom qui était complétement insouciante et décousue, ce nouveau projet peut apporter de bonnes ondes dans le Sony’s Spider-Man Universe. Après un peu plus d’une heure et demi de vampirisation et 2 scènes post-génériques excitantes, Morbius créer la surprise avec un Jared Leto charismatique, un personnage intéressant et des effets spéciaux plausibles.

Une Origin Story limpide et concise qui ne s’étale pas dans la longueur, laissant place au fil conducteur principal et à ces séquences d’action alléchantes. Si le script est classique dans sa forme, le long métrage garde malgré tout des ingrédients efficaces comme son humour bien gardé, un méchant nocif comme jamais et une ambiance horrifique tenace.

Morbius est une réussite que l’on attendait pas, il a de bons arguments visuels, une bonne ligne de conduite et un Jared Leto convaincant pour la suite de son aventure chez Marvel. N’oubliez pas de rester jusqu’a la fin de la projection, au menu : 2 séquences post-génériques qui vous donneront sans aucun doute l’eau à la bouche et bien plus encore.

30 mars 2022 en salle / 1h 48min / Action, Fantastique, Aventure
De Daniel Espinosa / Avec Jared Leto, Matt Smith (XI), Adria Arjona